Deprecated: Non-static method JSite::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /homepages/31/d341529714/htdocs/valdez25/plugins/system/jcemediabox/jcemediabox.php on line 251

Deprecated: Non-static method JApplication::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /homepages/31/d341529714/htdocs/valdez25/includes/application.php on line 536
Ses histoires

Valdez


Cliquer sur la photo pour l'agrandir

espace
Un hiver de notre histoire

(1983, Pr. de la Renaissance)

Trente loups gris
(2001, L'Ecailler du Sud)

Celui qui sait lire le sang
(2003, L'Ecailler du Sud,
2009, Gallimard)

Meurtre d'une milliardaire
suisse

(2005, L'Ecailler du Sud)

Puma qui sommeille
(2008, L'Ecailler du Sud,
2010, Gallimard)

Esmeralda one
(2010, Ligne Continue)

Les larmes des innocentes
(2010, Demeter, 2011, Gallimard)

Les silences du
commissaire Arquero

(inachevé, inédit)

« Pourquoi j'écris ?
Consciemment : pour essayer

de comprendre la condition humaine.
Fantasmatiquement : pour l'améliorer.
Inconsciemment : pour plaire et avoir un statut social.
Plus profondément : peut-être pour essayer d'approcher Dieu ? »

Pourquoi Valdez ?

"En 1973, alors que j'habitais dans la région parisienne, j’ai eu l'occasion de rencontrer et, j'espère, d'aider de nombreux Chiliens fuyant les persécutions du général Pinochet. Par-delà la violence à laquelle ils avaient été confrontés, par-delà la douleur d'un exil incertain, j'ai été captivé par ce qu'ils disaient de leur si singulier pays, cette langue de terre coincée entre les Andes et le Pacifique, ce long corridor conduisant des déserts torrides du nord aux steppes quasi laponnes de l'extrême sud.

Un cordonnier généalogiste !

Vingt ans plus tard, un événement étonnant m'est arrivé : j'avais pour habitude de faire réparer mes chaussures chez un curieux cordonnier nîmois, vieux juif polonais doté d'une culture aussi vaste que sa boutique était petite, habitué à discuter de Kant en ressemelant ou décrivant la décadence de 1'Empire romain entre deux coups de marteau... Ce matin-là, il m' affirma tout de go que le nom de Monteillard était d'origine espagnole. Je n'aurais probablement pas cru à cette origine ibérique s'il n' avait ajouté : « Votre nom a la même origine que Montoya et désigne des mercenaires espagnols à qui Louis XIV donna des terres près de La Chaise-Dieu, pour les remercier d' avoir bien combattu. » La région de la Chaise-Dieu est effectivement le berceau de ma famille paternelle !"

Ses histoires

Please update your Flash Player to view content.

 


Joachim-S. Valdez a publié son premier livre à 36 ans, en 1983, Un Hiver de notre histoire. Il a déjà la fibre polar, puisqu'il y a cadavre et enquête, mais c'est un roman largement autobiographique, qui se déroule dans le monde des militants communistes que Valdez a fréquenté pendant de nombreuses années, avant de s'en éloigner, critique. Il est alors secrétaire général des toutes jeunes éditions Actes Sud, mais il fait le choix de s'adresser à un autre éditeur, par pudeur et par honnêteté, deux qualités qui caractérisent bien l'homme Jaky.

A-t-il manqué d'être encouragé, après la publication de ce beau livre, déjà très "valdezien", plein de richesse humaine ? Sans doute. Son premier éditeur lui refuse son second manuscrit et il ne trouve pas preneur. Mais il avait aussi autre chose à faire, avec deux enfants et un engagement dans l'action sociale – autre forme de militantisme. Près de vingt ans s'écoulent avant qu'il ne crée le personnage de Clara Wyler, capitaine de gendarmerie, pour Trente Loups gris et Meurtre d'une milliardaire suisse, publiés par l'éditeur marseillais "L'Ecailler du Sud". La "vague Jean-Claude Izzo" et l'avènement du polar marseillais, par leur proximité, ont dû inciter ce grand modeste à reprendre la plume.

On ne l'arrête plus ! Il écrit deux enquêtes très documentées dans l'Empire Inca, Celui qui sait lire le sang et Puma qui sommeille. Pourquoi les Incas? Parce qu'une partie de son cœur est chilien, d'où son pseudonyme, et parce qu'il est passionné par les romans historiques depuis toujours - et qu'il a la force et le talent nécessaires. Il a le plaisir de voir ces deux livres repris en Folio Policier, donc promis à une grande diffusion.

Le roman historique, c'est sa voie. Les Larmes des innocentes se déroule pendant la Guerre de Cent ans, et Les Silences du commissaire Arquero, malheureusement inachevé, dans la Bourgogne d'avant-guerre.

template-joomspirit

Site créé par Joseph Périgot • Design Joomspirit