Deprecated: Non-static method JSite::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /homepages/31/d341529714/htdocs/valdez25/plugins/system/jcemediabox/jcemediabox.php on line 251

Deprecated: Non-static method JApplication::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /homepages/31/d341529714/htdocs/valdez25/includes/application.php on line 536
Puma qui sommeille

« Il est probable qu'un sociologue sommeille en moi, et puis j'ai appris avec le temps que les humains sont rarement simples. »

L'Empire Inca

Machu Pichu

Des hauts plateaux péruviens aux  déserts de l’actuel Chili, des forêts amazoniennes à l'océan Pacifique, sans utiliser la roue, sans animaux de trait hormis le lama, les Incas parvinrent à organiser une vie décente pour des millions d’êtres humains. > LIRE LA SUITE

Publié en janvier 2008
par L'Ecailler du Sud,
à Marseille
Format 11 x 17 cm 320 p.

Réédité par Gallimard en 2010
(collection Folio Noir)

Il est disponible
sur le site Chapitre.com
neuf ou d'occasion,
de 6,75 € à 9,46 €
livraison gratuite possible.

Puma qui sommeille (2008)

puma qui sommeille

Vers 1450 en Amérique du Sud, l’Empire Inca, à son apogée, est gouverné d’une main ferme par Pachacuti le  réformateur. A la saison des grandes chasses, la Cour impériale se met en marche à travers l’immensité de l’Empire. Des cadavres d’enfants appartenant aux plus illustres familles sont découverts, dévorés par un puma.

Ce ne sont pas des accidents. Des villages isolés sont attaqués par des bandits sanguinaires « Les chiens noirs ». Un mal invisible semble miner le royaume inca en apparence indestructible. Cette civilisation prodigieuse qui s’étend de la forêt amazonienne aux déserts de l’actuel Chili, des rives du Pacifique aux Andes est confrontée à la démesure  des passions humaines.

Tupac Hualpa, « celui qui voit tout », homme de confiance de l’Empereur, en charge des missions les plus délicates doit impérativement trouver ce qui se cache derrière ces événements au risque de voir la guerre civile renaître. Aidé par ses deux femmes,  Anas la sensuelle et Occlo la cérébrale, il démarre l’enquête dans le froid glacial des hauts plateaux.

Durant sa vie, Tupac Hualpa avait croisé bien des visages du crime. Il avait arrêté des pères incestueux, conduit en prison des concubines meurtrières, envoyé aux mines de Potosi des intendants cupides. Le plus souvent, il avait pu rattacher ces crimes au cortège ordinaire des déraisons humaines. Mais ces cadavres d'enfants appartenant aux plus illustres familles constituaient un évènement d'une toute autre gravité.

A propos du livre

Introduction de Valdez lui-meme à son livre.

La deuxième enquête de Tupac Hualpa, celle du "Puma qui sommeille", se déroule dans le contexte particulier des réformes de Pachacuti. Une dizaine d'années après le début de son règne (1438-1471), ce grand souverain commença à réorganiser en profondeur le Tahuantitsuyu (en abrégé Tahuanti). Des peuples nouveaux faisaient maintenant partie de l'Empire, soit à la suite de conquêtes, soit par ralliements volontaires et il était devenu nécessaire de les intégrer. Par ailleurs une nouvelle foi en Viracocha (un dieu unique, créateur de toutes choses, au fond semblable au Christ) devait coexister avec les anciennes croyances et particulièrement avec le culte d'Inti, le Dieu Soleil.

Comme ces deux religions étaient assez contradictoires dans nombre de leurs prescriptions (sacrifices humains, place des femmes, éducation des enfants et même pratiques alimentaires et sexuelles...), cette coexistence s'avéra délicate. Traditionnellement, deux groupes se partageaient le pouvoir dans les civilisations andines, les guerriers et les prêtres-astrologues. Cette dualité se compliqua : il y eut bientôt deux clergés et le développement matériel de l'Empire (ville, réseau routier, système postal, aqueducs...) provoqua la formation d'une « caste technicienne » d'ingénieurs et d'administrateurs qui réclama d'être associée aux processus de décisions. Comme souvent dans l'histoire des hommes, conservateurs et réformateurs s'affrontèrent. Mais ici s'arrête l'Histoire, place au « polar historique !

template-joomspirit

Site créé par Joseph Périgot • Design Joomspirit